Le département de Langue et de Littérature Françaises organise un colloque les 25 et 26 avril 2019.Les travaux de ce colloque interrogeront l’articulation langue-culture dans des approches disciplinaires différentes.

En sciences du langage, les recherches ont depuis longtemps dépassé la définition de la langue comme code fermé ; la langue n’existe que par des pratiques langagières portées par des sujets qui ont une épaisseur psychologique, sociale, historique… Elle est le moyen et le lieu d’interactions intersubjectives, de la construction des identités individuelle et collective, et de l’appréhension du monde. Le concept de langue-culture et la prise en compte des représentations ont élargi le champ des sciences du langage et permis l’élaboration de nouveaux modèles d’analyse.

L’on assiste d’autre part, dans le contexte sociohistorique actuel fluctuant à l’émergence d’un discoursqui promeut les approches interculturelles de la diversité, et qui trouve écho dans les sphères scientifiques, politiques et social. Comment cette dimension interculturelle pourrait-elle être mise à profit dans l’enseignement-apprentissage d’une langue ?L’enseignement d’une langue implique-t-il nécessairement l’enseignement de sa culture de référence ? Quelle différence entre culture et civilisation ? La combinatoire langue-culture est également mise à l’épreuve de la traduction. Comment sa prise en compte dans les pratiques traductives permet-elle d’affiner les procédures de négociation et d’assurer la traduisibilité ? Comment participe-t-elle de l’élaboration des approches traductologiques ?

Le colloque est l’occasion de penser les articulations possibles des trois notions langue, culture et enseignement, de montrer la nécessité de la dimension culturelle comme système de représentations et de croyances à la fois en sciences du langage, en traduction et dans l’enseignement des langues, spécialement à l’université.